Embellissement horticole

En plus de porter une attention particulière à ses aménagements extérieurs, la Ville de Vaudreuil-Dorion innove en matière d’horticulture.

Nouveau concours, nouvelle subvention

VilleFleurie_Logo.gif (27 KB)

Le concours

La Ville tient à remercier tous les participants ayant contribué à l’embellissement de Vaudreuil-Dorion ainsi que les membres du jury, et à féliciter les lauréats, qui sont :

  • Commerces et industries : Duke and Devine’s (avenue Saint-Charles)
  • Balcon et pots fleuris : Nona Ubando (rue Forbes)
  • Façade résidentielle : Ginette Ménard (rue Adèle)
  • Organismes et communauté : Centre bévole L’Actuel (rue Adèle)
  • Coup de cœur du jury : Monique et Serge Ulrich (rue Bastien)

Les gagnants de chaque catégorie se méritent un chèque-cadeau d’une valeur de 200 $ dans un centre jardin de leur choix.

La subvention

Les écoles, organismes sans but lucratif et institutions sont invités à déposer leur dossier de candidature pour un projet d'aménagement paysager qu'ils souhaitent réaliser au printemps 2018. Il doit entre autres présenter les zones de plantations de végétaux, les bénéfices apportés à la communauté et les stratégies adoptées pour assurer la pérennité du projet.

La Ville s'engage à offrir au projet retenu un accompagnement technique et logistique ainsi que du matériel totalisant une valeur de 2500 $ ainsi que du matériel totalisant une valeur de 2500 $. L'appel de projets se tiendra du 15 septembre au 15 octobre 2017 et le projet devra être réalisé avant la fin des classes en juin 2018.

Information

Communiquez avec la Division environnement à environnement@ville.vaudreuil-dorion.qc.ca ou au 450 455-3371, option 1.

Une classification de quatre fleurons

En novembre 2015, la Corporation des Fleurons du Québec a octroyé la classification de quatre fleurons à la Ville de Vaudreuil-Dorion, soit un fleuron de plus que la note qui lui avait été attribuée en 2009.  Parmi les points positifs contenus dans le rapport d’évaluation : la qualité des mosaïques, l’état des voies publiques et le Jardin des découvertes. Des notes parfaites ont d’ailleurs été accordées aux parcs de la Maison-Valois et Toe-Blake ainsi qu’à la pointe De Lotbinière.

Le critère d’évaluation « Initiatives communautaires et développement durable » s’est vu accorder une note de 160 sur 160! On a apprécié l’hôtel à insectes et les boîtes à lire, l’intégration d’œuvres dans le paysage urbain et les différents aménagements en hiver, tels que la transformation des protections hivernales en gros cadeaux et l’utilisation des sapins après Noël pour verdir les parcs, preuve que l’embellissement ne se limite pas à la saison estivale.

La note de quatre fleurons est valide pour une période de trois ans. La prochaine évaluation devrait avoir lieu à l’été 2018.

AmenagementPointe.JPG (12.70 MB)
Aménagement à l'angle de l'avenue Saint-Jean-Baptiste et de la route de Lotbinière

 

Aménagements comestibles

Depuis 2015, deux Jardins des découvertes sont aménagés : l’un à la bibliothèque et l’autre à l’îlot Mireault. On y retrouve fines herbes et légumes du potager regroupés par thème. Trois autres aménagements comestibles, de moindre ampleur, se trouvent à la promenade Besner, à la gare Dorion et au parc de la Maison-Valois. Les gens sont invités à y découvrir de nouveaux produits et à les récolter, le moment venu.

Visionnez les capsules Horticulture mon amour réalisées dans ces aménagements.

 

JardinDecouvertes_CroissantMireault.jpg (3.19 MB)

L'escalier des butineurs

Dans le but de sensibiliser la population aux bienfaits des insectes, un aménagement de plantes mellifères a vu le jour à l’entrée du parc de la Canardière. Tout près, un panneau d’interprétation explique le rôle essentiel des insectes dans l’écosystème. C’est également à cet endroit que se trouve l’hôtel pour insectes, lieu de protection et d’hibernation pour les prédateurs naturels.

 

HotelInsectes.JPG (8.27 MB)

Jardins communautaires

Deux projets de jardins de voisinage ont vu le jour au printemps 2017, l’un sur le premier îlot de la rue Bourget, près de la rue Jeannotte, et l’autre près entre le CPE Les Petits Mousses et la Coopérative de Solidarité la Seigneurie de Vaudreuil. Un des objectifs de ce projet est de permettre aux résidents de ces deux secteurs, qui n’ont pas l’espace pour jardiner, d’avoir accès à des aliments sains, de leur apprendre les rudiments du jardinage et de leur donner l’occasion de se côtoyer.

Il s’agit d’un projet clé en main : les bacs de terre, les outils de jardinage, une remise à jardin et même les semences ont été fournis pour la première année. Cela est entre autres possible grâce à la Fondation TD des amis de l'environnement, qui a remis une subvention de 3200 $ à la Ville de Vaudreuil-Dorion. En contrepartie, les participants ont à signer un contrat établissant qu’ils s’engagent à prendre soin de leur section du jardin.

Au parc des Aînés, rue des Loisirs, un jardin communautaire comprend 12 espaces qui sont chaque année tirés au hasard parmi les personnes intéressées. Celles-ci doivent préalablement s’inscrire au Service des loisirs et de la culture. L’attribution des jardins a lieu vers la mi-octobre.

Bonnes pratiques

Les plates-bandes, jardinières et pots qu’on trouve aux quatre coins de Vaudreuil-Dorion sont composés d’une variété de fleurs annuelles résistantes à la sécheresse et de matériaux inertes dans le but, bien sûr, d’économiser l’eau potable. Dans le même ordre d’idées, l’équipe d’horticulture pratique l’irrigation en profondeur afin de réduire la fréquence d’arrosage, qui se fait avec de l’eau brute.

Aucun engrais n’est utilisé dans les aménagements paysagers de Vaudreuil-Dorion. La fertilisation s’effectue à partir de concentrés d’algues liquides et d’extrait d’huile de graines de soya. Cette bonne pratique a valu à Vaudreuil-Dorion d’être l’une des trois finalistes pour le prix du Ministre en horticulture ornementale en 2011, catégorie Produit ou Service innovateur (municipalité, organisme et institution). De plus, l’ensemble des végétaux sont inoculés par des champignons mycorhiziens lors de la plantation. Enfin, l’équipe d’horticulture récupère les herbes indésirables au cours de la saison pour en faire du compost, employé à l’automne pour fertiliser les vivaces et arbustes des différents massifs.