Une école secondaire pour le secteur Harwood – De Lotbinière

La Ville de Vaudreuil-Dorion est heureuse de confirmer le début des travaux préparatoires en prévision de la construction d’une nouvelle école secondaire dans le secteur Harwood – De Lotbinière, un secteur d’intérêt en requalification pour lequel un programme particulier d’urbanisme (PPU) a été adopté en 2017. L’emplacement retenu pour la future école, d’une superficie de 79 700 m², est localisé dans le prolongement des rues de Chenonceau et de Clichy. Le début des travaux de construction devraient avoir lieu au printemps 2021.

Le 19 juin 2019, le gouvernement avait donné son aval pour la mise à l’étude du projet, soit la première étape vers une nouvelle école qui pourra offrir 1260 places-élèves sur le territoire de Vaudreuil-Dorion. Particulièrement dynamique et attractive, la ville de Vaudreuil-Dorion a connu une croissance démographique importante depuis les 25 dernières années, voyant sa population passer de 18 595 à 41 019 habitants (1995 à 2020). Ce phénomène s’explique en partie par un taux de natalité très élevé. D’ailleurs, si la tendance se maintient, il y aura une augmentation de la population d’ici 2031 principalement dans le secteur Harwood – De Lotbinière, c’est pourquoi la Ville a adopté, en 2017, un PPU afin de planifier avec plus de précisions ce secteur d’intérêt.

« Dans les dernières années, plusieurs écoles primaires ont été construites à Vaudreuil-Dorion, une réalité qui s’explique par la croissance de la ville et par le taux de natalité élevé. Cette génération se dirige lentement vers l’école secondaire. Nous accueillons donc avec enthousiasme ce projet de construction. Le choix de son emplacement, dans le secteur Dorion, s’intègre parfaitement dans la revitalisation du secteur en cours depuis quelques années déjà », a commenté le maire Guy Pilon.

À ce jour, la majorité des écoles primaires et l’école secondaire de la Cité-des-Jeunes se retrouvent dans les parties centre et nord de la ville, ayant pour conséquence d’occasionner des déplacements actifs difficiles pour la clientèle située au sud de la ville. De plus, les secteurs centraux et nord de la ville ne possèdent plus de terrains disponibles et propices pour la construction d’une école secondaire. Les représentants de la Ville et de la Commission scolaire ont donc déterminé conjointement que le secteur Harwood – De Lotbinière constituait le secteur le plus judicieux pour l’implantation de la nouvelle école secondaire.