• Voirie
  • Spectacles
  • Transport
  • Loisirs
  • Culture
  • Festivités
  • Environnement
  • Sécurité
  • Travaux
  • Toutes les catégories

Abolition des frais de retard à la bibliothèque

À compter d'aujourd'hui, les usagers de la bibliothèque municipale n’ont plus à payer de frais s’ils retournent leurs documents en retard. Ce projet-pilote vise à rendre la bibliothèque plus accessible, à inciter les citoyens à la lecture et à favoriser des échanges positifs entre les usagers et le personnel de la bibliothèque.

Selon l’Association des bibliothèques publiques du Québec, « Les frais de retard peuvent constituer une barrière économique qui entrave l’accès aux ressources et aux services des bibliothèques pour les personnes financièrement défavorisées au sein de nos communautés, en particulier les mineurs. »

L’abolition des frais de retard s’inscrit dans le mouvement international « Fine Free Library » né aux États-Unis. À l’heure actuelle, seulement 2 % des bibliothèque publiques au Québec ont pris ce virage.